versuris.com

versuri 03h45 - acropola

Te rog, așteaptă...

“tout le monde considérait steve jobs comme un grand homme
alors qu’on savait qu’il se faisait des milliards de dollars sur le dos des enfants”
“tout nos héros semblent être des imposteurs; et le monde lui même un énorme canular”
“on se spam les uns les autres avec un tas d’opinions minables, qui voudraient de faire passer pour de vrais idées. avec des réseaux sociaux qui simulent l’intimité”

ce soir je roule avec mes reufs
auto-faciès, les autres sont immobiles
j’ai du talent comme iwobi
je grandis si vite même dans ma tête
pourtant j’ai plus rien dans l’assiette
donc maintenant laissez moi seul
faut que je finisse ce putain de texte
je grandis si vite
que je vois pas le temps s’arrêter
je vois mes potes sur le côté
ceux qui me diront t’es trop débile
quand j’aurai fait de la merde avec toutes les filles de ma ville
pourtant j’écoute pas ces avis
je suis incivile, je suis ainsi fait
donc ce soir j’ai assez fait
prends tes affaires et barre toi
j’ai la tête dans les nuages
mais le cœur tout près de toi
je tourne autour de la pyramide
je pense à tous mes proches moi
et surtout dans la nuit
je me rends compte que je suis seul
trop coupable, j’évite les barrettes et l’alcool
trop coupant sont les mots
gars quand je vis la nuit je n’entends que les mômes
et les pauvres gars
ceux qui grattent
ceux qui dealent même avec bouteille de polska
je crois qu’il y a vide et perdu qui m’ont dit mais pas si vite
tout le monde voulait bien que je parte en guerre
parce que je suis pacifiste
suffit pas d’un texte de génie pour dire que t’as percé
je vois le monde se traversait
beaucoup n’ont pas le permis
je veux la sagesse comme fiancée pour calmer le vice après minuit
mes travers sont éternels comme les prémices de ma vie
ou les légendes en plein paris
je deviens paro devant le feu rouge
parce que c’est le seul à m’arrêter
non, non
non je suis pas seul dans ma tête
et bien sûr que ça les effraie
c’est pas quand j’aurai dépassé les bornes qui faudra m’aider
tout se fait lentement mais sûrement
si tu me vois plus demain c’est que je suis franchement perdu
entouré de barbelés, je me sens seul éparpillé
et c’est pas toutes ces femmes qui vont pouvoir me faire oublier
car je suis marqué à vie
bien sûr que j’ai les nerfs à vif
quand je vois le monde se détruire à grand feu pour des mecs assis
dans leurs grands bureaux
“c’est parce qu’on préfère vivre sous sédatifs, parce que ça fait mal d’affronter le monde tel qu’il est, parce qu’au fond on est tous des lâches”

dans leurs grands bureaux, dans le plus beau des palais
leurs comptes en banque les préoccupent plus que vie de népalais
du mal à trouver le sommeil
donc j’ouvre la fenêtre et je regarde
l’évolution de l’homme, j’ai toujours les yeux hagards
c’est l’heure de dormir, je pose la couette
je prends la lettre et j’écris
pour mon âme, pour mon prochain
je me souviendrai de cette vie

- versuri acropola

versuri aleatorii